Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Réussir sa Reconversion Professionnelle au Féminin

Réussir sa Reconversion Professionnelle au Féminin

Bienvenue sur le Blog www.reussirsareconversion.com Accompagner les Femmes Actives en Reconversion Professionnelle - Eric VILLA Sophrologue 06 20 55 97 63 - Partez à la découverte du Site www.reconversion-sophrologie.com - Bénéficiez d'une SEANCE DECOUVERTE de 40 minutes pour faire le point de votre SITUATION PROFESSIONNELLE actuelle ! Laissez-moi votre E-mail pour que je vous envoie ma NEWSLETTER pour vous aider à retrouver la CONFIANCE, libérer les CROYANCES LIMITANTES, se projeter vers un nouvel AVENIR PROFESSIONNEL SEREIN !

Conter le lâcher-prise

Le conte du lâcher-prise

Le << lâcher-prise >> est un bonheur ne serait-ce qu'à prononcer. On peut imaginer surtout les bienfaits lorsqu'elle est concrétisée dans les faits !

Le conte << Le vieil homme et son fils >> qui suit, sera intéressant dans le cadre d'un travail pour développer votre capacité à accepter ce que vous ne pouvez changer.

Un vieil et son fils vivaient sur les hauteurs d'une montagne, en Chine. C'étaient une belle montagne entourée de forêts et d'arbres centenaires.

L'horizon donnait un spectacle merveilleux, et un sentiment d'harmonie émanait de ce lieu !

Au bas de cette montagne se tenait un village, le vieil homme et son fils préférait être sur les hauteurs de la montagne.

Ils vivaient pauvrement, n'avaient pour seuls biens q'un petit lopin de terre et un cheval pour pouvoir le cultiver. Un jour leur cheval s'enfuit !

Ils l'apprirent, les habitants du village montèrent les voir et leur dire : << Comment allez-vous pouvoir cultiver votre terre, qu'allez-vous manger, quelle catastrophe ! >>

Après les avoir tranquillement écoutés, le vieil homme leur répondit : << Nous verrons ... >>. Puis il les remercia de leur visite, et retourna à ses occupations.

Le cheval revint de nouveau à la ferme, accompagné d'une dizaine de chevaux sauvages.

Les habitants du village remontèrent les voir cette fois-ci pour leur dire : << Quelle chance, vous allez pouvoir manger à votre faim et même améliorer votre quotidien ! >>

Et chacun ajouta ce que ces chevaux providentiels pourraient leur apporter. Après les avoir tous écoutés, le vieil homme leur répondit : << Nous verrons ... >>.

Puis il les remercia de leur visite, et retourna à ses occupations. Deux semaines plus tard, le fils du vieil homme, en voulant dresser l'un des chevaux sauvages, se brisa une jambe.

Ainsi Les habitants du village allèrent à nouveau à leur rencontre s'écriant : << Quel malheur, votre fils que va-t-il devenir, le pauvre ! >>.

Et chacun lui prédit les pires difficultés. Après les avoir écoutés, le vieil homme leur répondit : << Nous verrons ... >>. Puis il les remercia de leur visite, et retourna à ses occupations.

L'année suivante une guerre éclata dans le pays, et les jeunes gens furent mobilisés, mais le fils du vieil homme toujours blessé put rester chez son père.

Les habitants du village retournèrent les voir pour leur dire la chance qu'ils avaient de pouvoir rester ensemble en imaginant tout ce à quoi ils allaient échapper.

Il les écouta, le vieil homme leur répondit : << Nous verrons ... >>. Il les remercia tous de leur visite, et retourna à ses occupations.

Ainsi le vieil homme et son fils continuèrent à vivre sur les hauteurs d'une montagne, en Chine.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article